Mon parcours

Mon parcours

Retour au menu « Biographie »


Xavier Cousin est né à Niort, le 25 Décembre 1980.

A la découverte de la peinture…

Formation

2001 – « Noyé »

Il suit une formation secondaire dans le domaine de l’électrotechnique dans laquelle il ne trouvera pas sa voie. Néanmoins, il nourrit déjà un intérêt pour les arts graphiques et la poésie.

En 2001, il réalise ses premiers travaux en peinture. Le sujet se concentre très vite sur le paysage.

 

2002 – « L’île paradisiaque »

De 2006 à 2008, il termine ses études en Histoire de l’art à travers différentes formations du second cycle universitaire :
Master II Professionel : Patrimoine, Multimédia et Tourismes, Poitiers
Diplôme Inter-Universités : Patrimoine et developpement local, Poitou-Charentes/Québec
Master II Recherche : Histoire de l’art contemporain, Poitiers


Sensibilité.

« Xavier Cousin a très tôt été touché par les arts picturaux. Pendant son enfance, il rencontre le père d’un ami – M. Patrick Bonnaud – peintre de marines ainsi que de tableau non figuratifs magnifiques. Puis, lors de son adolescence, différentes rencontres l’ont amené à s’interroger sur le sens que produisait la peinture, sur la manière dont celle-ci pouvait faire écho aux affects des plasticiens, et à la relation que ces derniers entretiennent avec leur environnement direct : social, sociétal, naturel et paysager.
Des études en Histoire de l’art ont permis à Xavier de contextualiser les formes artistiques, notamment picturales, découvrir l’évolution des styles dans le monde entier, de s’en imprégner et de situer sa sensibilité au gré d’influences exercées par des artistes séculaires.

Hommage à Friedrich
Hommage à Friedrich, Acrylique sur toile, 55x38cm, 2003

 
Ce qui ressort des travaux proposés par le peintre, ce sont des éléments symboliques représentant la vie et la réflexion inhérente à la projection dans le temps, à une vision parfois pessimiste, parfois optimiste, sur l’avenir de l’humanité ; ou comment la contemplation du monde environnant peut être à la fois source d’inertie mais également un moyen de prise de conscience. S’arrêter, regarder, s’enivrer de la beauté environnante et peut-être se rendre compte de ce qui peut être perdu… Les yeux rivés vers l’horizon, le temps du plaisir d’admirer son espace de vie, un court moment d’introspection, un instant d’imaginaire vers des ailleurs qui chantent, c’est tout cela que propose Xavier dans sa peinture. »

Il emploie aussi du temps dans la vidéo artistique et institutionnelle et déploie ses services pour de la photographie originale et touchante.

 

A la découverte de la photographie et des arts séquentiels…

Passionné d’images, Xavier COUSIN a hérité de la passion de son père pour la photographie. Dès l’année 2002, il multiplie les clichés afin de nourrir ses sujets en peinture. Quelques années plus tard, la photo de document laisse de plus en plus la place à la recherche plastique, à la poésie et la force artistique inhérente à ce médium. Le jeu avec la lumière et le cadrage pertinent devient aussi passionnant que le jeu avec la lumière et la matière que propose la peinture.

En parallèle, lors de son Master recherche en Histoire de l’art contemporain (2007), un travail bibliographique et historique autour de l’autoportrait dans les arts séquentiels rapproche Xavier de la Bande-dessinée puis du cinéma.

L’épinard de Yukiko, Frédéric Boilet

 

Ainsi, en 2011, il suit une formation proposée par le Service Cinéma du Conseil Régional du Poitou-Charentes au Théâtre Auditorium de Poitiers. Cette dernière porte sur la réalisation de courts métrages. En plus de la peinture – son principal « moteur artistique » – il réalise ainsi de plus en plus souvent des photographies dans tous les genres : le paysage, la macro, l’architecture et le portrait. La vidéo prend également de plus en plus de place et c’est le clip musical qui emporte la préférence en terme de sujet. Mais le plaisir est tel pour le montage notamment, que le documentaire ou le film institutionnel devient aussi un « jeu » très pris au sérieux par Xavier COUSIN. C’est ainsi qu’il réalise plusieurs courts : films sur certains patrimoines culturels (Pays montmorillonais, héritage culturel niortais), films sur des thèmes sociétaux en équipe ou seul (harcèlement moral, homophobie), films de présentation d’actions pédagogiques ou de valorisation institutionnelle (Journée de l’Orientation et de la Formation au lycée du Haut Val de Sèvre à Saint Maixent l’école [79], Déambulation virtuelle et présentation des formation au lycée Thomas Jean Main de Niort [79]), mais aussi des clips musicaux.

 


En savoir plus sur l’univers pictural

En savoir plus sur l’univers des arts visuels (séquentiel ou fixe) : en tant que vidéaste et photographe pro.